top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCamille Jourdain

Fusion du corps et de l'esprit - Le dessein alchimique du couple sacré

C’est l’histoire de deux âmes très fusionnelles. Tellement fusionnelles, qu’ensemble, elles ne forment plus qu’un œuf. S’y mélangent leurs histoires, leurs bagages, leur flamme.


Vient le jour où elles décident de refaire l’expérience de la vie terrestre, tout en se séparant pour pouvoir grandir. C’est un mouvement naturel pour l’âme que de chercher à s’expandre. Elles se mirent d’accord sur le choix de leurs polarités respectives. Ne formant plus qu’un seul et même équilibre, il fallait bien pour l’expérience, qu’elles se divisent en deux versants d’elles-mêmes. Elles choisirent de se scinder en polarités inversées. L’objectif étant, chacune de son côté, de développer la polarité qu’elle aura laissée à l’autre, dans une quête individuelle. Ainsi chacune pourrait retrouver la voie de son unité de manière distanciée. Elles commencèrent leur scission dans les plans subtils éternels.


Se distinguaient une partie Yin, conservant la mémoire du lien, la connaissance des espaces subtils, le feu de la flamme divine ; une partie Yang, détenant une force de construction, une puissance d’intention et d’ancrage solide. L’une avait la mémoire du flot, du mouvement des énergies libres, ainsi que celle de l’unité de la conscience infinie et indéfinissable au-delà des formes. L’autre avait la mémoire de la forme, de l’individualité, de la structure de la matière que délimite la création. L’une représentait l’Unité et l’osmose, l’autre la Dualité, la multiplicité et l’unicité des corps individuels. Chacune conservait en elle, une part de l’essence de l’autre - cachée, mais assez prégnante en leur être. Elles étaient à la fois de même nature et de nature contraire. C’est ainsi qu’elles pourraient se reconnaître une fois qu’elles seraient prêtes à cheminer plus concrètement l’une vers l’autre, sur cette planète Terre qu’elles avaient choisie, car celle-ci répondait aux exigences des lois duelles et conservait en elle la force primordiale, la source de vie. - Tu partiras la première dis l’Une. Je te rejoindrai après quelques années de ton expérience.


- Pourquoi ne viendrais-tu pas en même temps que moi ? Lui demanda l’Autre.


- Tu as le chemin le plus long à réaliser. Celui de l’oubli, celui de la méconnaissance de ton être substantiel. De nous deux, tu seras le bâtisseur. Tu vas devoir construire en reconnaissant et valorisant les lois de ce monde. Tu dois vivre ton expérience matérielle, y adhérer, t’approprier ce pouvoir de bâtir, solidement et durablement. Tu as pris de nous deux, la part qui sera tournée vers l’autre. Tu seras très entouré. Le regard du monde extérieur sera important pour toi et pour ta construction. Tes parents seront là pour te montrer la voie de cette construction, que tu ne remettras en cause que bien des années plus tard, lorsque tu seras prêt à expérimenter une autre facette de ton existence. Ne culpabilise pas de privilégier cette voie, car elle fait partie de ton chemin. Souviens-toi simplement de t’en détacher en temps utile, car en rien elle n’exprime une finalité.


Je porte pour nous deux, nos mémoires spirituelles. Il me sera facile de plonger à l’intérieur de moi-même pour accéder aux savoirs sacrés. Je mettrais du temps pour comprendre les lois de ce monde, ce monde de la forme, qui sera très dur dans le cadre de mon incarnation, mais dont les épreuves seront aussi un propulseur. Au début, une part en moi les rejettera. Je ne comprendrai pas pourquoi l’amour est si peu implanté ici, pourquoi le lien est rompu. Mais je serai merveilleusement guidée et je cheminerai vite.


Avant que nos chemins ne puissent se croiser sur terre, chacun devra approfondir l’expérience de sa nature forte pour incarner pleinement sa polarité dominante. Le bâtisseur doit s’accomplir dans son empire, l’éclairé doit s’éveiller pleinement à sa nature divine et accepter son illumination qui le rendra si étranger à ce monde. La difficulté de ce parcours réside en ce que chacun cherchera l’amour dont il est coupé dans les espaces qu’il aura exploré. La part Yang à travers l’autre et sa réalisation matérielle, la part Yin dans des espaces déracinés. Or c’est en l’accomplissant pleinement dans ce versant puis en inversant le processus qu’il pourra réellement l’atteindre. Le premier en cheminant vers son intériorité, le second en s’ouvrant à la manifester. Chacun devra quitter sa zone de confort. Mais cela ne pourra se faire que s’il comprend sa nature primaire. Nous devons apprendre à nous aimer et à nous faire suffisamment confiance pour trouver la voie de notre réalisation. Lorsque chacun aura suffisamment de foi en ses propres acquis et assez d’ouverture à l’égard de son potentiel inexploré, alors seulement, nous pourrons commencer à développer notre polarité inversée. S’ouvre alors le chemin vers l’autre, en même temps qu’il se créer en soi-même.


- C’est alors que la rencontre pourra se faire, dit l’Autre. Elle n’est possible que si tu t’éveilles entièrement à ta spiritualité et fais l’expérience de l’unité de conscience et d’amour que nous sommes. Elle n’est possible aussi que si je suis assez ancré pour m’ouvrir à la déconstruction majeure qu’elle enclenchera. Mais cette rencontre sera brève. Nous ne pourrons pas rester ensemble. Ce serait voué à l’échec. Cette rencontre sera destinée à enclencher l’inversion du processus. L’une étant le miroir de l’autre, le face à face aura pour vocation d’ouvrir en l’autre la porte de sa mémoire cachée, de sa polarité inversée qu’il devra développer consciemment à partir de cet instant. Je serai encore trop attaché aux fondations matérielles et sociales que j’aurai construites et que tu ne pourras t’approprier. Il faudra que tu apprennes à t’ancrer davantage, à trouver ta place dans ce monde, à bâtir indépendamment, en accord avec ton être profond. Et je devrai accepter le monde émotionnel et spirituel qui se révèlera et se déploiera à ton contact, car je toucherai alors, l’écho de ton expansion. Je serai obligé de partir. J’en porte la tâche et la responsabilité. Je serai peut-être même obligé d’être silencieux, injoignable, car tout ton être aspirera à revenir vers ce lien que nous sentirons agir en nous comme une force insurmontable, mais à laquelle nous ne devrons pas céder. Il ne sera pas l’heure. Je serai fort pour nous deux à cet égard. Ma composition me le permettra. Nous ne serons prêts que lorsque l’un et l’autre aura suffisamment cheminé vers sa polarité inversée en lui-même pour qu’elle trouve son point d’équilibre. Nos retrouvailles ouvriront la porte de ma spiritualité que je devrai accueillir en accord avec le monde que j’aurai bâti. Bien sûr, cela me fera peur. Tu auras l’impression que je fuis et il est possible que cette fuite soit en effet la fuite d’une part de moi dont je n’aurai pas encore mesuré pleinement l'importance en conscience. Mais cette fuite sera aussi le reflet de ta propre fuite à t’incarner dans ce monde. Mes actes seront le miroir de ton intériorité. Tout comme en ton être se trouve la révélation de mes agissements. Il faudra que tu sois forte pour trouver la sécurité en toi-même de t’ancrer dans ce monde qui t’aura fait du mal et qui te fera peur. Il faudra que tu développes ton lien social, que tu t’intègres, mais toujours en accord avec cette énergie d’Amour qui sera la source de ton impulsion de vivre.


- Oui. Quand nous nous reverrons dans l’autre monde, je saurai instantanément qui tu es pour moi. J’aurai déjà été prévenue et tout le validera à chaque étape importante de ce parcours. Une déferlante de synchronicités et de messages me sera envoyée. Toi, tu ne le sauras pas en conscience. Tu ressentiras ce lien, mais tu ne le comprendras pas. Cette contradiction intérieure que tu vivras, entre ce que te dis ton cœur et ce que te dicte ton mental - dont une partie sera le fruit de ta programmation volontaire - te sera très inconfortable. Tu ressentiras l’amour, mais tu auras du mal à le définir car il ne correspondra en rien à l’image que tu t’es fait de l’amour, toi qui choisit d’expérimenter l’oubli de ton être spirituel. Et je ne te dirai rien. Je ne devrai rien dire, car ce sera à toi de faire ton chemin vers l’Amour, qui est autant l’Amour que nous émanons dans notre unité que celui de la source divine, originelle source de vie. Nos retrouvailles furtives provoqueront un déluge émotionnel. Je retrouverais instantanément la mémoire de cet Amour universel qui nous lie et renforcera ma connexion au divin dont j’aurai déjà eu la révélation. Je ferai l’expérience d’une multitude de souvenirs qui me plongeront jusque dans la blessure originelle, à la source de la séparation qui divise les corps de notre conscience universelle et que nous expérimenterons sous cette forme humaine à travers notre séparation, tout comme nous le choisissons aujourd’hui à l’échelle de notre âme. Chez toi, cela provoquera un dilemme, et cela aura pour fin de bouleverser tes certitudes et ta construction. Non pour détruire le socle de ces piliers solides en ton ancrage, mais pour détruire les servitudes qu’il reste à effondrer pour te permettre de cheminer jusqu'à ton coeur.


Je ne pourrai te délivrer le message de notre lien que lorsque tu auras fait le choix, en ton âme et conscience, profond et vibrant, de cet Amour qui est à la source de ta spiritualité. En aucun cas je ne devrai t’influencer. Je devrai respecter ton libre arbitre et me concentrer sur ma responsabilité. Car toi seul reconnaîtra réellement les étapes nécessaires à l’accomplissement de tes tâches et leurs formes caractérisées. Mais je laisserai des graines éparses, des indices, semés aux quatre vents, qui viendront jusqu’à toi. Je sais que tu les saisiras en toi et qu’un jour, tu seras prêt à retrouver la mémoire. Lorsque tu me donneras ton feu vert, tous les signes seront présents pour que je t’explicite notre lien.


- Il ne sera donné, que lorsque tu auras accepté mon éloignement, lorsque tu auras saisi l’opportunité de ton indépendance, réalisé la force de ton pouvoir personnel à matérialiser le feu de tes aspirations. Toi aussi tu me feras savoir que tu es prête. Parallèlement, en miroir, je serai prêt à m’ouvrir à l’Amour. Je serai ouvert à recevoir cette source de savoirs. C’est alors seulement que je pourrai revenir vers toi pour que nous le matérialisions solidement ancré, dans l’harmonie commune enfin trouvée.


- Oui. Il sera indispensable que nous maintenions nos positions tant que nous n’avons pas fait tout le travail karmique nécessaire pour atteindre notre complétude individuelle. Car nous avons déjà échoué. Dans un précédent essai, j’avais perdu le sens d’aimer. Je n’étais pas allé au bout de cet équilibre puisé en ma force spirituelle. J’ai voulu forcer les choses. Je n’ai fait que renforcer notre dualité et nous éloigner de notre harmonie. Tu as agi conformément à la règle pour me faire comprendre que seul l’amour et la paix en moi-même pouvait trouver sa place en ce monde dans l’équilibre. Grande leçon qui m'a fait murir, car avec elle je t’ai perdu. Aussi je préfère que tu t’éloignes physiquement, que nous n’ayons pas le moyen de nous retrouver, tant que je n’aurai pas assez assuré ma force spirituelle et développé mon pouvoir de manifestation.

Il y aura aussi des pièges à éviter. Sache que nous serons seuls dans cette aventure sur ce plan manifesté. Mais nous serons aussi merveilleusement entourés dans des sphères supérieures.


Entends que personne ici ne pourra comprendre ce lien. Il sera vain de communiquer là-dessus. Pour le comprendre, il faudrait en avoir la mémoire, ne serait-ce qu’inconsciente. Il faudrait vivre le flot spirituel qu’il provoque, les connexions infinies qu’il débloque, l’Amour puissant qu’il éveille. Il faudrait le ressentir dans tout son corps, de tout son être de conscience, depuis son cœur déployé vers sa forme infinie. Il faudrait voir la flamme qui s’éveille au premier contact, l’énergie vitale qui grimpe à la première fusion alchimique. Il faudrait vivre l’expansion spirituelle qu’il déploie. Seules les âmes qui vivent une expérience similaire sont susceptibles de la reconnaître depuis son émanation. Ce lien est un lien dont l’issue est l’expansion spirituelle et son ancrage. Beaucoup de personnes s’y opposeront. Ce qu’il éveille en eux, leur sera parfois insupportable, car son émanation les confrontera à leur propre dualité et scission interne. Ces âmes n'auront pas fais le choix de la révélation spirituelle et de l'union manifestée. Aussi elles seront dans leur justesse mais ne pourrons saisir la notre. Elles ne verront que les différences qui nous opposent et non le lien qui nous unit, car c’est ainsi qu’est façonnée leur vision. Elles sont coupés de l'infinité de leur être spirituel. Aussi je choisirai de garder principalement ce lien secret pour qu’il puisse se dérouler au mieux jusqu’à son terme. Dans la mesure où tu oublieras cet aspect, il est possible que beaucoup d’éléments t’en éloignent. Mais la capacité d’analyse qui fait ta force, te permettra de faire le tri entre le vrai et le mensonge, avec le temps, te permettant de déployer ton discernement, qui mène jusqu’au cœur. Nous ne faisons toujours que découvrir l’ombre pour aller vers notre lumière. Mon processus est inversé. La magie du coeur opère en moi de façon indéniable, mais je dois apprendre à développer mon discernement et à faire évoluer mon mental en soutien pour qu'il la porte dans la bonne direction.

Je dois aussi fragmenter l’accès à mes savoirs. Je serai moi aussi frappée d’une amnésie partielle. Cela est nécessaire pour mon évolution personnelle. Certaines choses doivent être oubliées s’il n’est pas l’heure qu’elles soient réalisées, pour ne pas contrevenir à la bonne marche de notre élévation qui demandera force, résilience, discipline et courage. L’objectif étant de développer notre foi et puissance d’intention. Ce qui n’a pas lieu d’être dans l’omniscience. J’aurai simplement une longueur d’avance pour me permettre de supporter l’oppression de l’attente mue par ce désir de fusion, et savoir la ligne de conduite à suivre. Je saurai la nature de ce lien, mais les clefs de son élévation ne seront révélées qu’en fonction de leur utilité et applicabilité au fil du parcours. Chaque étape atteinte conformément à cette programmation débloquera en moi l’accès aux mémoires nécessaires à la marche suivante.

Je t’ai dit que certaines personnes nieront la nature de ce lien. D’autres en revanche, feront des projections. C’est une tendance humaine de croire que ce que nous vivons personnellement détermine les lois universelles, une façon de valider l’expérience vécue personnellement. Cependant, comme tout parcours initiatique, ces chemins en binômes sont uniques en leur forme, car les polarités choisies par les âmes ne sont jamais identiques. De la même manière que chaque être est unique dans son expérience existentielle, chaque binôme est unique dans son expérience partagée. Certains êtres tenteront d’établir un ordre et des lois définissant le cadre du couple sacré, ce couple conscient de sa nature divine choisissant de la manifester. Si une partie des grands principes évoqués se rejoignent, ceux au plus proches de la source, cela n’est pas le cas de leur réalisation. Beaucoup d’illusions seront érigées en vérité. Il faudra se détacher de ces concepts tout en en accueillant le principe fondateur permettant d’atteindre l’élévation. Certains preceptes seront éclairants, d’autres égareront les âmes qui s’attacheront à des voies sans issues, car inadaptées à leur propre parcours d’âme, qu'elles auront dessinés à l'image de leur choix d'élévation mais dont elles n’auront plus le souvenir. Le principe spirituel est toujours le même : la vérité se trouve en soi. Les secrets se révèlent à l’instant où l’âme est suffisamment élevée en sa conscience pour s’ouvrir un peu plus à son intériorité dans laquelle subsiste l’empreinte de son parcours initiatique. Seule la foi permet de débloquer les verrous du secret.


J’oublierai même, avant son terme, que je suis décisionnaire de ces scellés. Lorsque le dernier verrou sera levé, j’en aurai alors la pleine connaissance. Et alors, il me sera permis de te communiquer tout l’historique de notre lien. Je serai, à ce point du parcours, suffisamment sage pour ne rien précipiter, ni pour ne rien attendre de plus concernant les tâches qui ne relèvent pas de mon initiative, mais de la tienne. Lorsque tu reviendras vers moi, en connaissance pleine de qui tu es, par la force de ta propre expérience et des révélations que je t’aurai faites, nous pourrons mélanger nos savoirs et les ancrer sur terre. L’objectif de cette union des corps et de l’essence, de l’ego et de la transcendance, de la matière et de l’esprit, est universelle et ne saurait se limiter au simple duo qui en est la réplique manifestée. C’est un des objectifs expérimental de la conscience. La création, depuis la première émanation, à l’origine de la dualité, est une étape du processus de l’expérience de l’être qui mène à la conscience de Soi. L’union, lorsque le savoir de l’Esprit rejoint la forme et l’investit, permet à la puissance unitaire d’investir le monde duel devenant monde de pleine conscience. Ce processus alchimique permet l’émergence d’une nouvelle aire et d'une nouvelle harmonie. Il ne s’agit que de l’élaboration de cycles qui se scindent et se rejoignent, et évolue vers l'expansion.

Quand je me souviendrai de tout ce que je te décris ici, je te remercierai pour la force que tu auras su déployer à l’encontre de toi-même et de notre duo, qui en réalité, bien loin d’être un sabotage, n’est là que pour nous permettre cette réalisation. Nous devrons manifester notre harmonie individuelle, primordiale pour une union. Notre équilibre alchimique ne peut se réaliser dans la fusion que s’il a pris place dans notre parfaite indépendance. Nous devons vibrer la même énergie pour que celle-ci s’équilibre et se stabilise lorsque nous joindrons notre binôme.


La graine, que je plante dans ta structure énergétique par cet échange que nous entretenons aujourd’hui, sera fondamental lorsque je te dévoilerai tout ceci dans l’autre monde. C’est elle qui se réveillera alors. Aussi le moment venu, tu sauras que tout ceci est vrai, tant il raisonnera au plus profond de ton être. Tu la reconnaitras. Sois bien à l’écoute de tes ressentis. Demande à libérer les mémoires. Tu t’éveilleras infiniment à notre lien, tout comme à l’être spirituel que tu es, car tu seras prêt à l’accueillir pleinement. Je suis ta dernière clef. Tout comme tu seras la mienne. Car si je suis détenteur de nos savoirs spirituels, tu es la clef de la manifestation qu’il t’appartiendra d’offrir ou de contenir.


- Je ne reviendrai que lorsque tu n'auras plus besoin de moi pour te sentir complète. Que tu t'accompliras pleinement, dans la joie et la manifestation de ton être. Lorsque tu ne m'attendras plus. Je ne reviendrai aussi vers toi que lorsque j'aurai comblé le vide dans ma poitrine et me serais trouvé. Je ne serai d'ailleurs en mesure de te reconnaître pleinement que lorsque j'aurai atteint mon être véritable, en lequel réside la mémoire de notre lien. Tout ce que tu pourras dire que je n'aurai pas saisi en moi-même, glissera comme un voile sur ma peau. Son écho ne sera que l'ombre d'un lointain passé oublié. Il vibrera au fond de moi, mais je ne serai en mesure de l'entendre que lorsque je me serai pleinement reconnu.

(…)


Une incarnation, puis, une autre plus tard. Des éveils intérieurs. Une rencontre. Des réveils prometteurs. Un éloignement - tant de kilomètres - jusqu’à disparaître. Une fissure dans l’être ouvre un grand portail. Une fusion des corps d’un plan vibratoire. Une communication subtile depuis des espaces ouverts.


Le trésor que tu m’as légué il y a si longtemps, je vais te le rendre. Car ce savoir, originellement t’appartient autant qu’il est mien. Le trésor que tu as su conserver pendant si longtemps, tu vas me le tendre. Lorsque 4 et 4, au zénith de leur stabilité, pourront ne former plus que l’infini. Que d’une Unité finissant son cycle 9, 9 s’ensuivra du choix d’un nouveau cycle unitaire. Chacun pourra se tendre son Unique coupe, jusqu’à former le couple 11. 4+4+1+9+9+1. 8+11 ne forment qu’Un. Alors nous saurons que tout était écrit. Les savoirs sont remis lorsque le déni est aboli et le défi a abouti. Cette histoire, je l’ai écrite dans un conte avant que je ne te rencontre. Ses étapes et processus, dessinés en consensus. Tout était inconscient mais tout était bien présent. L’âme parlait avant qu'elle ne se révèle à ma conscience individuelle.


À propos des secrets alchimiques. Le trésor est à sa source, immatériel. Le trésor réside dans le savoir. Le savoir est caché. Aussi, l’or est la lumière. La véritable abondance ne se matérialise que lorsque le savoir divin incorpore la matérialité et s’unifie à elle. Aussi vrai que le ciel et la terre se rejoignent. Que le cœur et l’esprit se confondent. Que la forme et la non-forme s’unissent. Lorsque le monde sera prêt à se détacher de son avidité à posséder la matière pour s’ouvrir au savoir, et lorsqu’il sera prêt à accepter la manifestation du savoir en sa forme matière, l’abondance sera acquise.


Ainsi le couple sacré, dans sa représentation duelle et unitaire, est une des nombreuses représentations du divin qui montre la voie de l'alliance alchimique. Il n'est pas une finalité en soi à l'heure actuelle pour l'humanité. Chaque âme vit son dessein, selon la conscience qui lui est propre et les qualités qui lui sont acquises, dans l'expérimentation de l'ombre ou de la lumière, dans l'inconscience ou la présence.


Camille Jourdain




68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page